Fiche descriptive minimale de l'orgue


#8

Bonjour Christian,

merci beaucoup pour la précision.

Bien à vous,


#9

Bonjour,
J’aurais tendance à vous suggérer de garder les références PA et PM et un lien hypertexte vers les bases de données patrimoniales : Mérimée et Palissy. pour ne pas être comme une construction hors-sol.
Cordialement,
G. Pichon-Meunier


#10

Bonsoir Gaëlle, je viens d’ajouter ces deux points à la fiche minimale. Merci !


#11

Bonjour
J’aurais trois suggestions pour la fiche descriptive :

  1. concernant l’état de l’instrument, au-delà du seul descriptif technique pur et dur, savoir s’il est jouable (un peu, beaucoup, pas du tout…) et régulièrement entretenu (existence d’un contrat avec un professionnel de la facture d’orgues),
  2. dans l’hypothèse où il est bien jouable et joué, savoir si l’instrument est inclus dans une programmation musicale régulière (si oui, laquelle)
  3. savoir si une procédure d’accès à l’instrument est en place (le cas échéant, laquelle - en sachant que cela suppose un contact susceptible d’une mise à jour régulière, tout comme l’état de l’instrument d’ailleurs)
    Y. Clémence - Remiremont

#12

Bonjour,

merci beaucoup pour ces suggestions! J’ai ajouté cette rubrique “Informations pratiques”:

  • Informations pratiques :
    • Titulaire
    • Jouabilité*
    • Contrat d’entretient
    • Programmation musicale
    • Procédure d’accès à l’instrument

*Le terme « Jouabilité » n’est pas très heureux, et surtout utilisé pour les jeux vidéos. Si vous avez une meilleure idée, je suis preneur!

Merci encore.


#13

Je ne suis même pas sûr que Jouabilité soit dans le dictionnaire (mon Larousse de 1996 ne le contient pas) ! En tout cas pas terrible du tout pour qualifier cet item… Je cherche. Dans les inventaires des années 1990 faits par Ch Lutz, cet aspect est inclus dans une rubrique terminale “Etat”, lorsque l’instrument est injouable, avec les raisons de cette situation (traction défectueuse, ventilateur débranché, tuyauterie dispersée ou vandalisée, etc.). Peut-être aurait-il une idée pour donner un nom à cette caractéristique ?
Sinon, enlever le t au bout de “entretien”
YC


#14

« Jouabilité » est bien dans le Larrousse en ligne mais c’est pour le jeu vidéo. J’ai modifié et mis État: je vérifierai, mais je crois que c’est la rubrique utilisée pour le patrimoine industriel quand il s’agit de dire si une machine est toujours en fonction ou non. Et j’ai corrigé la faute de frappe ! Merci pour votre vigilance.


#15

“Etat de marche” est ce que j’ai trouvé de mieux jusqu’à présent. Il peut être complet (tout fonctionne correctement sans mauvaise surprise), partiel (une série de jeux, par ex. les anches ne marche pas, ou un clavier complet), incertain (cornements itératifs, traction lunatique, accord approximatif), ou laborieux (traction mécanique très dure…). En tout cas cette notion me paraît indispensable comme élément significatif de ce patrimoine
YC


#16

Bonjour!
Dans les informations pratique il serait peut-être judicieux d’indiquer le propriétaire de l’orgue ?
Je pense pouvoir contribuer pour quelques orgues de la région Languedoc, principalement Saint Hippolyte du Fort.
Cordialement,
Didier.


#17

Oui, tout à fait. J’ai fait l’ajout sur la page du modèle, dans la rubrique “Informations pratiques”. Merci beaucoup !


Du rapport entre les données du futur inventaire et celles des autres sources
#18

Pour les photos, il faut prévoir d’indiquer l’auteur de la photo et la license d’utilisation.
Dans la partie Partie instrumentale (propriétés abstraites) :
Je pense que Auteur(s), il ne faudrait pas dire plutôt Facteur d’orgue ?
Et il faut indiquer pour chaque jeux le facteur ou sur la totalité de la composition ?


#19

Bonjour Patrice,

Pour les photos, il faut prévoir d’indiquer l’auteur de la photo et la license d’utilisation.

Oui, merci, c’est corrigé.

Dans la partie Partie instrumentale (propriétés abstraites) : Je pense que Auteur(s), il ne faudrait pas dire plutôt Facteur d’orgue ?

Oui.

Et il faut indiquer pour chaque jeux le facteur ou sur la totalité de la composition ?

Je pense que les données de la base Palissy associent en général un facteur et une composition complète, mais si des données plus précises peuvent être ajoutées et que le besoin s’en fait ressentir, le logiciel devra permettra cet ajout. En tous cas j’ai noté cela.

Merci beaucoup pour vos retours !


#20

J’ai mis le modèle de donnée sous forme de tableau pour indiquer les types de données et les éventuels lexiques associés.

La prochaine étape (très importante !) sera de préciser le modèle pour la composition.

Comme d’habitude, toutes les remarques et corrections sont les bienvenues.


#21

Ouh là ! çà peut devenir très compliqué cette attribution des différentes parties d’un instrument à tel ou tel ! Il y a parfois des jeux qui comportent des tuyaux de plusieurs origines, ou en partie restaurés au fil de l’histoire. Et parfois, on s’y perd un peu… Ici à Remiremont, il y a au moins 4 “sources” différentes de tuyauterie : Lété à l’origine, un inconnu antérieur à Lété pour la voix humaine, Géhin, Gonzales et maintenant la restauration Gaborit/Boisseau de Béthines et encore un autre facteur pour la moitié de la trompette du Récit dont je ne me souviens plus du nom ! (mais je peux redemander à JM Gaborit)… Ch Lutz en sait quelque chose, qui détaille bien cela dans l’inventaire lorrain et alsacien des années 1990


#22

Oui, j’ai bien conscience de la complexité… il faudra essayer d’être pragmatique !


#23

Pratiquement chaque information concernant un élément descriptif peut devenir compliqué.
Je pense que Bastien a bien ressenti le problème dans la forme tabulée de la fiche. Il y a ainsi beaucoup de champs dans lesquels la description est libre. Mais une fiche trop “fermée” ne permettrait pas d’enregistrer les données non prévues à l’origine. La complexité est incontournable si l’on souhaite que l’inventaire serve à des utilisateurs aux profils variés (du simple curieux aux experts). C’est plus la restitution qui me soucie.


#24

Bonjour Christian, d’accord avec vous. Qu’entendez-vous par « restitution » ? Vous voulez parler de la manière dont la fiche descriptive d’un orgue sera présentée ?


#25

Désolé d’avoir fait attendre un peu ma réponse : Par le terme restitution, je rassemble les deux aspects de l’interrogation :

  • la collecte des données dans la base à partir de la requête
  • la présentation des réponses : Je suppose que plusieurs formats de visualisation peuvent être envisagés : d’une forme simplifiée (à définir) à la fiche monographique intégrale. Cela ne me pose pas de problème à partir des fiches sélectionnées par la requête.

C’est pour les requêtes que je me pose des questions
Quelles seront les types de requêtes envisagés :

  • recherche nominative
  • recherche par lieu
  • recherche par auteur (facteur, ébéniste, sculpteurs)
  • recherche par critère contrôlé (nombre de claviers, traction des notes)
    Pour ceux-là, je ne vois pas de problème majeur.
  • recherche par détail : « Quels instruments ont un clavier à octave courte ? « où « quels instruments disposent de tel jeu ? « par exemple
    La manière de décrire la composition de l’instrument n’est pas encore définie dans la _fiche descriptive minimale. Nous avions conclu le 24 avril que pour chaque jeu il fallait un champ désignation à la console (nécessairement en texte libre) complété par un champ type de jeu (répertorié dans une nomenclature contrôlée)
    Les données doivent être recherchées dans les champs en texte libre. Or la multiplicité des auteurs et des langages libres entraînent des divergences dans l’expression sémantique et syntaxique. La précision de la description et du vocabulaire employé dépend du niveau d’expertise du rédacteur.
    Quelles seront les possibilités de croisement des critères de recherche.?
    Les performances (taux de pertinence, taux de rappel…) du moteur de recherche dépendent de l’homogénéité des textes descriptifs. En dépit de l’utilisation d’outils de plus en plus sophistiqués, l’interrogation en langage naturel atteint rapidement ses limites.
    Nous nous sommes focalisés sur le contenu de description des instruments, je pense que l’aspect exploitation sera un aspect de la prochaine réunion.
    Je ne veux pas mettre la charrue avant les bœufs, mais l’organisation des données dépend également de ce que l’on veut en faire.

#26

Tout à fait en phase avec votre approche, et avec le fait que l’exploitation des données doit être envisagée dès à présent, car elle peut obliger à faire certains choix sur la structure des données.

J’avance bientôt sur le modèle de données de la composition.

J’avance aussi sur les tests d’une plate-forme d’inventaire existante (http://archesproject.org): je suis en train d’en tester l’installation, je teste ensuite la flexibilité au niveau de la définition d’un modèle de données, puis nous pourrons faire des tests « grandeur nature » sur la pertinence du moteur de recherche.


#27

J’ai fait une proposition pour la description de la composition que nous pouvons discuter sur cette page du forum. Merci !